Hubert CLAESSENS


Vocalists : Baryton Basse


© x
Biographie :


Huub Claessens termine ses études de chant, d’art dramatique et.... de saxophone classique “cum laude” du conservatoire de Musique de Maastricht en 1986. Deux ans plus tard il obtient le troisième prix et une mention spéciale pour son interprétation du Lied lors de la première édition “chant” du célèbre Concours Musical International Reine Elisabeth de Belgique. Ceci lui ouvre les portes de nombreuses scènes europeènnes.

En 1984 déjà, il débute au Nederlandse Opera sous la direction d’Edo de Waart avec “I Vespri Siciliani”, suivis de plusieurs engagements : “ Il Prigoniero” , “La Fianciulla del West” , “Parsifal” , “Les Maîtres Chanteurs” , Pelléas et Mélisande (sous Michel Plasson). Il y chante également Don Alfonso dans “Così fan tutte” de Mozart et Colline dans “ La Bohème” de Puccini. A l’étranger également il a le “vent en poupe” : Salzburger Festspiele, Wiener Staatsoper, Théâtre de Châtelet, où il participa sous la supervision de Herbert von Karajan à “Die Schwarze Maske” de Penderecki et interpréta également le rôle important de Young Sam extrait de “ A Quiet Place” de Bernstein.

Ceci fut le départ d’un grand nombre de créations e.a. le rôle dans “Orfeo” de Walter Hus et récemment encore le rôle titre de “Hierº ” de Guus Janssen. Avec L’ Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam il chante la partie-solo de “A survivor of Warsaw” de Schönberg et également Orgon dans “Spiel von Liebe und Zufall” de Helge Jörns au Festival de Schwetzingen. Le rôle favori de Huub Claessens est sans nul doute Nick Shadow (The Rake’s Progress) de Strawinsky. Après avoir interprété ce rôle à Amsterdam, il le reprit avec succès au “Konzerthaus” de Berlin.
ce musicien polyvalent a également séduit les adeptes de la musique ancienne. C’est ainsi que des chefs tels que Nicholas Mcgegan, Roy Goodman, Charles Farnecombe,Paul Dombrecht, Jean-Claude Malgoire et “La Grande Ecurie et la Chambre du Roy” le contactent régulièrement.

Au cours des années, Huub Claessens a réalisé une étroite collaboration avec Sigiswald Kuijken et “La Petite Bande”. Avec eux, il a fait de nombreuses tournées avec des concerts et des représentations scénique (Così fan tutte, Nozze di Figaro, Don Giovanni, etc.) suivies d’enregistrements dans le Benelux et lors de tournées en Europe.
En dehors de l’opéra, Huub Claessens interprète les grandes oratorios: “Ein Deutsches Requiem” (Brahms), les Passions selon saint Jean et saint Matthieu de Bach, le Messie de Händel ainsi que les requiems de Fauré et de Verdi. Son répertoire de concert et d’oratorio comprend tous les genres (de Schütz à Penderecki), œuvres qu’il chante tant en Europe qu’en Russie, aux Etats-Unis et au Japon.
Son double talent à incité plus d’un organisateur à l’inviter avec un programme de saxophone.

Il a joué notamment au “Musikverein” de Vienne, au Birmingham Symphony Hall, au “Concertgebouw“ à Amsterdam, à la Philharmonie de Cologne et au “Konserthus” de Stockholm. Et, qui sait, la prochaine fois il y sera peut-être invité en tant que Maestro, car en effet, entre-temps, Huub Claessens a dirigé avec succès le Noordhollands Philharmonisch Orkest (Haarlem), le Beethoven Academie (Anvers) et La Grande Ecurie et la Chambre du Roy (Paris).

Biography :

Born in Holland, Mr. Huub Claessens studied at the Conservatory of Music in Maastricht with Mrs Mya Besselink where he graduated “Cum Laude” in Voice, Opera and Classical Saxophone and he was awarded with the Edmond Hustinx Prize 1986. He then studied with Margreet Honig.
During the prestigious Queen Elizabeth Competition in Brussels 1988 he was distinguished as Third Laureate and was also rewarded with the special “European Prize of the Art Song”, with highest recommandation by Elisabeth Schwarzkopf. This led to many songrecitals all over the world, among others in Brussels, Vienna, Paris, Dublin and Tel-Aviv.

Allthough his opera-repertoire contains more then 90 parts as does his Oratorio-repertoire in many different styles one could say that early music and contempory music have more importance in his career. More than 15 Worldpremieres of Opera’s in Amsterdam, Salzburg, Luxemburg, Paris, Vienna etc.
He worked with artists such as Herbert von Karajan, Klaus Tennstedt, Michel Plasson, Laurent Petitgirard, edo de Waard but also with for example Noicholas McGegan, Paul Goodwin, Paul Dombrecht, Christine Pluhar and Sigiswald Kuijken.

Huub recorded many of Mozart’s bas-baritone roles, Figaro but also Conte Almaviva are among those. He recorded Leporello twice and there is a charming Don Alfonso he recorded with La petite Bande.
But also La Danse des Morts by Honneger or Händel’s Lotario are part of is Discografy.
Recently Virgin Classics released the Maria Vespers by Monteverdi with L’Arpeggiata and Christine Pluhar and lately Naoxos produced Laurent Petitgirards new Opera “Guru” with Huub interpreting the role of Guru.

Besides singing he played and plays many contempory compositions on saxophone, some especially written for and recorded with Huub Claessens as a soloist. Like in 2010, when he sang and played the baritone-saxophone in the woldpremiere of Rob Zuidam’s opera “Suater Bertken “ in the royal Concertgebouw in Amsterdam. Also as a classical saxophone soloist he visited many beautiful concert halls such as the Birmingham Symfony Hall, the Musikverein in Vienna, The Philharmonie in Cologne, the Megaron in Athens, the Konserthus in Stockholm and many others.

Huub Claessens is a versatile artist who finds challenge to be authentic in any period or style of music, reflecting in his repertoire ranging from from Schuetz to Penderecki and even Gershwin and Cole Porter.
He has participated in numerous radio and television recordings in Holland, Belgium, Ireland, Israel, Austria, Switzerland Germany, Spain, portugal, France and Japan

Retour Page précédente


© 2002 www.valmalete.com

mercredi 18 Octobre 2017