Colin BALZER

Country / Pays : Management : France
Vocalists : Tenors


© x
Biographie :

Extraordinairement doué, ce jeune ténor lyrique canadien basé en Allemagne qui réunit une musicalité affirmée ainsi que la force communicative et la palette de tonalités variée d’un spécialiste des lieder, Colin Balzer est rapidement devenu un des solistes les plus recherchés de sa génération.

Sa saison 2006-2007 s’annonce avec une tournée aux Etats-Unis avec Bernard Labadie et Les Violons du Roy, Paulus avec la Quebec Symphony, La Passion selon Saint-Jean avec l’Orchestre baroque Tafelmusik, et un programme autour de Mozart et Berlioz pour les concerts d’adieux du Directeur musical James Setapen avec l’Amarillo Symphony.

Durant la saison 2005-2006, il s’est produit avec le Het Brabants Orchestre dans le Stabat Mater de Cornelius, avec Kenneth Montgomery et le Scottish Chamber Orchestra dans Athalie de Haendel, avec le Vancouver Chamber Choir et la Victoria Symphony dans le Messie de Haendel à chaque fois, avec Early Music Vancouver pour des cantates de Bach et Telemann, ainsi qu’avec la Luxembourg Symphony dans Idomeneo de Mozart sous la direction de Leopold Hager. De plus, il a fait des débuts importants avec Bernard Labadie et la New Jersey Symphony ainsi qu’avec Mario Venzago et l’Indianapolis Symphony pour le Requiem de Mozart dans les deux cas. L’été 2005 a inclus le Livre des Chansons italiennes de Wolf au Savonlinna Festival en Finlande, Acis dans Acis et Galatée de Haendel au festival de Vancouver, le rôle de Gavust lors de la première mondiale du Boris Godounov de Mattheson au Boston Early Music Festival, avec notamment une représentation à Tanglewood.

Avec un répertoire qui s’étend de Monteverdi à Penderecki, Colin Balzer a bénéficié de critiques unanimes des deux côtés de l’Atlantique, en travaillant avec des chefs d’orchestre tels que Helmuth Rilling, Simone Young, Simon Preston, Yoav Talmi, Gabriel Chmura et Christof Perick aussi bien qu’en se produisant avec les orchestres des radios nationales hongroise et polonaise, avec le Stuttgart Philharmonic, les formations symphoniques d’Oregon, de Vancouver et Québec, parmi bien d’autres.

Particulièrement apprécié lors de ses récitals, Colin Balzer a été accueilli au Wigmore Hall de Londres accompagné par Graham Johnson, au Britten Festival de Aldeburgh, au Vancouver Chamber Music Festival, au Wratislavia Cantans en Pologne et au Festspielhaus à Baden-Baden.

Ses enregistrements à retenir comptent le Livre des Chansons italiennes de Wolf et des anthologies de chansons de Eisler et de Henze. Lauréat des concours Hertogenbosch aux Pays-Bas, Wigmore Hall Song au Royaume-Uni et Hugo Wolf à Stuttgart en Allemagne, Colin Balzer s’est distingué de manière exceptionnelle en remportant la médaille d’or au Concours Robert Schumann à Zwickau avec le plus haut score depuis vingt-cinq ans.

Il a assisté aux master classes d’artistes tels que Phillip Langridge, Helmut Deutsch, Robert Tear, Elly Ameling, Brigitte Fassbaender, Rudolph Jansen et Christoph Prégardien. Né en Colombie britannique, il a suivi sa formation musicale à l’Université de Colombie britannique avec David Meek et avec Edith Wiens à l’Université pour la musique de Nuremberg-Augsbourg.

Biography :

An extraordinarily gifted, Germany-based young Canadian lyric tenor combining assured musicality and the communicativeness and varied tonal palette of a lieder specialist, Colin Balzer is fast becoming one of the most sought-after concert soloists of his generation.

His 2006-2007 season promises a U.S. tour with Bernard Labadie and Les Violons du Roy, Paulus with the Quebec Symphony, St. John Passion with Tafelmusik, and a Mozart and Berlioz program for Music Director James Setapen’s farewell concerts with the Amarillo Symphony.

In the 2005-2006 season, he appeared with the Het Brabants Orkest in Cornelius’ Stabat Mater), with Kenneth Montgomery and the Scottish Chamber Orchestra in Handel’s Athalia, with the Vancouver Chamber Choir and Victoria Symphony both for Handel’s Messiah, with Early Music Vancouver in Bach and Telemann cantatas, and with the Luxembourg Symphony in Mozart’s Idomeneo with Leopold Hager conducting. In addition he made important debuts with Bernard Labadie and the New Jersey Symphony and Mario Venzago and the Indianapolis Symphony, both in the Mozart Requiem. Summer 2005 included Wolf’s Italienisches Liederbuch (Book of Italian Songs) at Finland’s Savonlinna Festival, Acis in Handel’s Acis and Galatea at Festival Vancouver, and the role of Gavust in the world-premiere performances of Mattheson’s Boris Goudenow at the Boston Early Music Festival, including a performance at Tanglewood.

With repertoire ranging from Monteverdi to Penderecki, Mr. Balzer has enjoyed critical acclaim on both sides of the Atlantic, working with such conductors as Helmuth Rilling, Simone Young, Simon Preston, Yoav Talmi, Gabriel Chmura and Christof Perick, performing with the Hungarian and Polish National Radio Orchestras, Stuttgart Philharmonic, Oregon, Vancouver and Québec Symphonies, among many others.

Particularly esteemed as a recitalist, he has been welcomed at London’s Wigmore Hall accompanied by Graham Johnson, at the Britten Festival in Aldeburgh, the Vancouver Chamber Music Festival, the Wratislavia Cantans in Poland, and at the Festspielhaus in Baden-Baden.

Recordings to date include Wolf’s Italienisches Liederbuch and Eisler and Henze song anthologies. A prizewinner of Holland’s Hertogenbosch Competition, the U.K.’s Wigmore Hall Song Competition, and Stuttgart, Germany’s Hugo Wolf Competition, Mr. Balzer holds the rare distinction of earning the Gold Medal at the Robert Schumann Competition in Zwickau with the highest score in 25 years.

Masterclasses have been with such artists as Phillip Langridge, Helmut Deutsch, Robert Tear, Elly Ameling, Brigitte Fassbaender, Rudolph Jansen, and Christoph Prégardien. Born in British Columbia, he received his formal musical training at the University of British Columbia with David Meek and with Edith Wiens at the Hochschule für Musik in Nürnberg/Augsburg.

Retour Page précédente


© 2002 www.valmalete.com

vendredi 21 juillet 2017