Ivry GITLIS

Country / Pays : Management : Europe
Strings : Violin


© © Jacky Azoulay
Biographie :

Né à Haïfa, Ivry Gitlis reçoit son premier violon à l’âge 5 ans et donne son premier concert à l’âge de 7 ans dans son école. C’est le grand violoniste Bronislaw Huberman qui, en l’entendant lorsqu’il n’a que 9 ans, décide de son avenir en organisant une collecte de fonds pour envoyer le jeune garçon parfaire ses études en Europe. A 10 ans, Ivry Gitlis vient à Paris avec sa mère pour entrer au Conservatoire National Supérieur de Musique. Il en sort avec un premier prix deux année plus tard. Il poursuit ses études avec Georges Enesco, Jacques Thibaud et Carl Flesch.

Sa carrière internationale commence réellement à la suite d’une mémorable participation au Concours Jacques Thibaud en 1951, où le public et la presse parisienne l’acclament avec une unanimité et un enthousiasme rares. Il enregistre alors son premier disque, le concerto à la mémoire d’un ange d’Alban Berg qui obtient d’emblée le Grand Prix du Disque. Il fait ses débuts aux Etats Unis en 1955.

Ses tournées dans le monde entier sont de plus en plus nombreuses et il joue avec les plus prestigieuses formations : Orchestres Philharmoniques de New York, de Berlin, de Vienne, de Philadelphie, de Los Angeles, d’Israël, de Paris…sous la direction des plus grands chefs tels que Georges Szell, Zubin Mehta, Charles Dutoit, Eugène Ormany, Antal Dorati, Claudio Scimone, Michael Tilson-Thomas, Hans Rosbaud, Emmanuel Krivine…

Ivry Gitlis s’est également vu décerner le « Best Record of the Year » par le Harald Tribune pour son enregistrement du second concerto et de la sonate pour violon seul de Bartok. Passionné de toutes les musiques, Ivry Gitlis est fondateur et l’animateur du Festival de Musique de Vence, de Saint André de Cubzac, Alfortville, Bonifacio.

 Durant plusieurs années, il réalise là ce que pour lui est la vie même : une rencontre par la musique entre les interprètes et les auditeurs. Qui n’a pas assité à une master-classe d’Ivry Gitlis ne peut se vanter de bien le connaître C’est là qu’il déploie, en dehors de ses connaissances tenue de ses très grands Maîtres, toute sa ferveur et son amour de la musique. L’académie de Salzburg l’a compris et l’engage à venir y enseigner régulièrement. De même Tournus et Pont-Saint-Esprit l’accueillent chaque année.

Par sa forte personnalité, sa grande chaleur humaine, son charisme exceptionnel, sa volonté d’aller au fond des choses, Ivry Gitlis crée le contact immédiat avec les êtres, faisant de chacun de ses concerts et de ses passages télévisés, un évènement. Il fascine, provoque et semble posséder ce rare privilège de galvaniser et d’entraîner les foules avec lui.

Biography :

Ivry Gitlis was born in 1922, in Haifa, Israel, to Russian parents. He received his first violin at the age of five and gave his first concert at age ten. When violinist Bronislav Huberman heard him play, he sent him to study at the Conservatoire de Paris, where he won a first prize at age 13. After graduation, he studied with George Enescu and Jacques Thibaud, among others. In 1939, he went to England, and when World War II broke out, he worked in a British munitions factory and later in the entertainment unit of the British army.

In 1951, he made his debut in Paris; he has gone on to give concerts all over the world. He has played with the most prestigious orchestras, including the New York Philharmonic, Berlin Philharmonic, Vienna Philharmonic, Philadelphia Philharmonic, and Israel Philharmonic.

Ivry Gitlis is considered one of the most talented musicians of his generation, and many of his recordings are considered classics. His first recording, Le Concerto à La mémoire d'un ange, by Alban Berg, won the Grand Prix du Disque (Grand Record Prize) in France. Bruno Maderna wrote Piece for Ivry for him, and in 1972, Mr. Gitlis premiered Mikka by Xenakis.

Retour Page précédente


© 2002 www.valmalete.com

jeudi 23 novembre 2017