Montserrat MARTI

Country / Pays : Management : Europe (non exclusive)
Vocalists : Sopranos


© x
Biographie :

En février 1998, Montserrat fait ses débuts au théâtre du Staatsoper de Hambourg dans le rôle de Zerline dans Don Giovanni. Aussi, la presse locale lui fit un excellent accueil avec des critiques élogieuses : « Elle y chanta une émouvante Zerline » - Die Welt - « Elle fut une Zerline avec une voix de soprano solide et claire » - Hamburger Anzeigen und Nachtrichten - « L’intérêt principal de l’après-midi fut les débuts de Montserrat Marti avec son expressive Zerline. Cette jeune soprano a une voix bien placée et bien projetée avec une solide technique » - Das Opernglas

Par la suite, elle est revenue à Hambourg pour d’autres représentations de Don Giovanni pendant la saison 1998/99. Elle a chanté pour la première fois le rôle de Liu dans Turandot de Puccini dans le nouvel opéra reconstruit de Barcelone. A cette occasion, les journaux de Barcelone titrait « la naissance d’une étoile » (la Vanguardia – 29 octobre 99) et « la naissance d’une nouvelle diva » (ABC – 28 octobre 99) où elle devrait chanter le rôle de Servilia dans la Clémence de Titus pendant la saison 2001/2002.

Après une formation de danseuse avec Maya Plisetskaya, elle décida d’entreprendre des études musicales et de chant. Elle participa à plusieurs concerts caritatifs comme chanteuse tels que le concert de solidarité au Rwanda dans la cathédrale de Palma de Majorque en la présence de la reine d’Espagne, le festival de Hampton court Palace dans un concert venant en aide à la collection Trust royal avec la présence du prince de Galles et la fondation d’Olga Havel pour les enfants déshérités de Prague. Elle a chanté dans le grand hall de l’UNESCO à Paris sous la direction de Zubin Mehta.

Depuis, elle a fait plusieurs concerts et récitals en Europe avec le Deutsche Oper Berlin, le Alte Oper de Francfort, le Musikhalle de Hambourg, le Musikverein de Vienne, à la salle Gaveau à Paris, dans le cadre du festival des Flâneries Musicales d’Eté de Reims, le Festival de Peralada, le Palais de la musique à Barcelone, le théâtre Real de Madrid, le théâtre du Bolchoî à Moscou, et le théâtre Marinski (ancien Kirov) à St Pétersbourg. Elle a aussi chanté le Requiem de Mozart avec Sir Neville Marriner qu’elle a enregistré ainsi qu’ avec Vangelis un répertoire de musique du monde.

Elle a fait un brillant début à la Scala dans le premier spectacle de Léonard Bernstein à Milan en jouant le rôle principal de Maria dans West Side Story. « Un spectacle vivant » (la Républica – 9 Juillet 2000) – « Montserrat Marti nous a donné une tendre, fragile et tragique interprétation » (il corriere della sera – 9 Juillet 2000) – « triomphe de Montserrat Marti dans le rôle de Maria à la Scala » (la Vanguardia – Barcelone – 24 Juillet 2000)

En avril 2001, elle a pris part au centième gala du conservatoire Tchaikovski de Moscou avec Shlomo Mints, Yuri Bashmet, Alexander Knyazev, Valéry Guergiev, l’orchestre et les chœurs du théâtre Marinski de St Pétersbourg aussi bien qu’au festival de printemps de Rome, à l’opéra de Berlin, à la philharmonie de Cologne et au théâtre du Royal Albert Hall de Londres.

Récemment, elle a interprété La Clémence de Titus à Barcelone et à Valence, et La Vierge au théâtre Impérial de Compiègne. Bientôt, elle chantera, entre autre, dans la Cléopâtre de Jules Massenet à Rome et dans Don Giovanni à Palm Beach.

Montserrat Marti a enregistré plusieurs disques pour le label BMG.

Retour Page précédente


© 2002 www.valmalete.com

dimanche 22 Octobre 2017