HESPERION XXI / J. Savall


Ensembles : Ensembles


© x
Biographie :

Dans l’Antiquité, on appelait « Hesperia » les deux péninsules les plus occidentales d’Europe : l’Italienne et l’Ibérique. En grec ancien, « Hesperio » signifiait « originaire de l’une de ces deux péninsules ». C’était aussi le nom qui était donné à la planète Venus quand elle apparaissait la nuit, à l’occident.

Unis par une idée commune – l’étude et l’interprétation de la musique ancienne à partir d’un positionnement à la fois original et actuel – et fascinés aussi par l’immense richesse du répertoire musical hispanique et européen d’avant 1800, Jordi Savall, Montserrat Figueras, Lorenzo Alpert et Hopkinson Smith fondèrent en 1974 l’ensemble Hespèrion XX. Tout au long de ses trente années d’existence et avec la collaboration de grands interprètes, cet ensemble a sauvé de l’oubli de nombreuses œuvres et de nombreux programmes inédits, contribuant ainsi à une importante revalorisation des aspects essentiels du répertoire médiéval, renaissant et baroque. Depuis sa fondation, Hespèrion XX donne de très nombreux concerts dans le monde entier et participe régulièrement aux principaux festivals de musique internationaux.

Aux portes du nouveau millénaire, Hespèrion continue d’être un outil de recherche « en direct », c’est ce qui a été signifié par le changement de siècle apparu en son nom : « Hespèrion XXI » à partir de l’an 2000. Cette formation a décidé de ses choix artistiques de manière très éclectique, les fondant sur la recherche d’une synthèse dynamique entre expression musicale, connaissances stylistiques et historiques, et imagination créative chez ces musiciens du XXIe siècle. L’entreprise consistant à reconstruire la richesse exubérante de la musique d’autres époques, est séduisante, particulièrement celle de siècles lointains (du Xe au XVIIIe), et a introduit un air nouveau dans les propositions actuelles. Grâce au dynamisme et à l’ardeur des vocations de ses différents éléments, Hespèrion XXI a su conquérir l’Europe des nations en faisant revivre ses trésors musicaux de grande valeur. Avec ce bagage, il a parcouru les pays européens, le nouveau monde, le proche et l’extrême-Orient. Les disques et les interprétations en direct d’Hespèrion XXI ont permis de redécouvrir les chants judéo-chrétiens du répertoire Sefarade, le Siècle d’Or espagnol, les Madrigaux de Monteverdi et les Villancicos créoles d’Amérique.

Parmi tous les CD publiés, il faut souligner : Cansós de Trobairitz, El Llibre Vermell de Montserrat, Diáspora Sefardí, Música napolitana, Música en el tiempo de Cervantes, El Barroco Español, Ostinato, ainsi que les productions monographiques sur G. Gabrieli, G. Frescobaldi, S. Scheidt, W. Lawes, J. Cabanilles, F. Couperin, J. S. Bach, de même que les derniers enregistrements d’A. Ferrabosco et de la musique du Temps d’Isabel Ie, Reine de Castille. Ils sont les meilleurs témoignages de la diversité du foisonnement et de la ferveur que nous offre toujours Hespèrion XXI.

Biography :

In Antiquity, Hesperia was the name given to the two most westerly peninsulas in Europe: the Italian and the Iberian peninsulas. In Classical Greek, Hesperio was used to refer to a person originating from either of the two peninsulas, and it was also the name given to the planet Venus when it appeared in the western sky at night.

United by a common goal – the study and interpretation of ancient music according to new, modern criteria – and fascinated by the immense richness of the Hispanic and European musical repertoire before 1800, in 1974 Jordi Savall, Montserrat Figueras, Lorenzo Alpert and Hopkinson Smith founded the ensemble Hespèrion XX. In its thirty years of existence, the group has, in collaboration with other outstanding performers, rescued numerous works and programmes from oblivion, thus contributing to a major reappraisal of the fundamental aspects of the Mediaeval, Renaissance and baroque repertoires. From the moment it was created, Hespèrion XX has carried out an intense schedule of concert performances and regularly appears at the main international music festivals.

At the beginning of the new millennium, Hespèrion XX continues to be a front-line tool for musical research, in 2000 reflecting the advent of the new century by changing its name to Hespèrion XXI. The ensemble has been characterised by its eclectic approach to the process of artistic decision-making: as 21st century musicians, its members’ objectives are grounded in the search for a dynamic synthesis of musical expression, stylistic and historical research and creative imagination. The fascinating task of reconstructing the rich exuberance of music from other ages, specifically music composed from the 10th to the 18th century, has breathed new life into current musical thinking. Thanks to the energy and passionate vocation of its members, Hespèrion XXI has conquered the new Europe of nations and extracted the precious ore of its musical traditions. It has toured and harvested the music of Europe, the Middle and the Far East, and the New World. The group’s recordings and live performances have enabled us to rediscover Sepharad through its interpretation of Judaeo-Christian songs, Golden Age Spain, the Madrigals of Monteverdi and the Creole villancicos of Latin America.

Among all his CDs, which include Cansós de Trobairitz, El Llibre Vermell de Montserrat, Diáspora Sefardí, Música napolitana, Música en el tiempo de Cervantes, El Barroco Español and Ostinato, as well as the monographic albums devoted to G. Gabrielli, G. Frescobaldi, S. Scheidt, W. Lawes, J. Cabanilles, F. Couperin and J. S. Bach, and the recent recordings of the music of A. Ferrabosco and music in the age of Queen Isabella I of Castile, are the most eloquent testimony to the wealth of possibilities offered by Hespèrion XXI.

Retour Page précédente


© 2002 www.valmalete.com

samedi 24 juin 2017