Marc MARDER

Country / Pays : France
Strings : Double Bass


© x
Biographie :

Le contrebassiste Marc Marder a fait ses débuts au Festival de Marlboro où, à partir de 1975, il a joué notamment auprès de Paul Tortelier et de Sandor Vegh, tout en étant le plus jeune membre de l¹Orchestre du Festival Casals (Mexico). Nommé en 1978 contrebasse solo de l¹Ensemble Intercontemporain, il travaille durant deux ans sous la direction de Pierre Boulez et perticipe ainsi aux festivals de La Rochelle et de Donauschingen, ou aux Prom Concerts de Londres. Retourné aux Etats-Unis, il retrouve comme basse solo l¹Orchestre du festival Mostly Mozart de New York, puis revient en France où il intègre l¹Orchestre National de France. C¹est à la suite d¹une tournée de musique de chambre en Amérique qu¹il décide d¹aborder en indépendant les activités et répertoires les plus variés. Interprète et créateur multiforme, Marc Marder a donné en première mondiale des oeuvres de Donatoni, Aperghis, Taïra, Betty Olivero, Dao ; joué West Side Story à Broadway et la tango argentin à Paris et New York ; participé au Montreux jazz festival en Suisse ; abordé la musique baroque au sein de la Grand Ecurie et la Chambre du Roy avec Jean-Claude Malgoire et de l¹ensemble Mosaïques avec Christophe Coin ; ensigné la contrebasse au Conservatoire National Supérieur de Lyon de 1984 à 1993 et la musique de chambre au C.N.S.M. de Paris ; accompagné les chanteuses June Anderson et Ingrid Caven et fait équipe en musique de chambre avec Rudolf Serkin, Peter Serkin, Felix Galimir, Sandor Vegh, Yo Yo Ma, Janos Starker, Gidon Kremer, Shlomo Mintz, les Quatuors Hagen et Arditti, Hatto Beyerle, Alain Planès, l¹Ensemble Amadeus, Maurice Bourgue, Paul Tortelier...Auteur de plusieurs pièces de concert et nombreuses musiques de scène et de film ( notamment Sidewalk Stories, long métrage muet de Charles Lane, pour lequel il a remporté le Preis des Deutschen Schallplattenkritik de la meilleur musique de film en 1990 et Les Gens de la Rizière, Un Soir Après La Guerre et S21, la Machine de Mort Khmère Rouge de Rithy Panh, dans les sélections officielles du Festival de Cannes en 1994, 1998 et 2003). En 2003 il a reçu le prix de la Musique de la Fiction Française au Festival International de Luchon. Il est dessinateur à ses heures et a publié un ouvrage en lithographie, While You Were Out, maintenant dans les collections permanentes du Musée d¹Art Moderne (MOMA) de New York et la Bibliothèque de Dresde.

Retour Page précédente


© 2002 www.valmalete.com

lundi 11 décembre 2017